À pas de loup, Mylène Ormerod, Editions Dreelune

Publié le par Maude Elyther

À pas de loup, Mylène Ormerod, Editions Dreelune

4ème de couverture

Guerrier est une bête, un monstre de muscles et de puissance. Il est le danger. Un seul

regard de sa part et vous frémissez.

Le mystère de cette créature attire et passionne.

Quelle est-elle ?

Un chien ? Un loup ? Ou bien plus...

Je remercie les Éditons Dreelune pour m'avoir permis de lire À pas de loup.

 

Il s'agit d'une courte histoire qui innove du côté du loup garou.

 

Mylène Ormerod nous fait suivre le récit selon différents points de vue (la narration est omnisciente).

 

'Guerrier' est présenté au tout début comme le chien d'un homme infâme qui l'a totalement soumis par la violence. J'adore les histoires avec des psychopathes, pourtant ma sensibilité pour les animaux m'a fait un temps redouter de ne pas poursuivre la lecture. Mais je suis rapidement passée outre en pressentant que 'Guerrier' allait échapper à son bourreau.

 

J'ai trouvé agréable le point de vue de 'Guerrier' qui, après l'enfer connu pendant plusieurs années, apprend naturellement à faire confiance, à aimer. Et là réside le point central de l'histoire : ces pensées qui apparaissent comme celles d'un enfant, avec une simplicité pour les événements du quotidien, comment un animal peut-il les exprimer ? Pourquoi se braquer, se frustrer de sentiments pour un être humain ?

 

Car 'Guerrier' va inextricablement être lié à un être humain, un être humain bien différent de son bourreau, et qui pourtant cache quelque chose... Le lecteur sait d'emblée, mais la relation entre ces deux personnes est intéressante, touchante aussi. On espère le happy ending, on ne veut plus les voir souffrir car ils sont faits pour être ensemble tout simplement.

 

La plume de Mylène Ormerod est fluide. Elle nous fait voyager dans différents endroits dans lesquels je me suis, pour ma part, totalement immerger.

 

La notion de partage est le fil rouge de la relation des deux protagonistes principaux. 'Guerrier' ne se rappelle pas de sa vie avant son bourreau. Tandis que les responsabilités et la nature du second personnage le confèrent à une place à part, car il est craint et respecté, il ne connaît pas de relation tendre, affectueuse. Chacun va faire ressortir le meilleur de l'autre, le renforcer.

 

La fin était assez prévisible pour moi, mais elle laisse imaginer la suite des aventures de nos deux protagonistes ;)

 

Je recommande cette histoire qui se lit rapidement. Au final elle est une note de douceur malgré les thèmes sombres et violents qui se déroulent.

Othamo, l'homme au regard de ténèbres et au coeur doré, cachait tant de mystères.

Mylène Ormerod, À pas de loup, Ed. Dreelune

Pour elle, il ferait tou : détruire le monde ou le reconstruire.

Mylène Ormerod, À pas de loup, Ed. Dreelune

Publié dans chronique, loup garou, romance

Commenter cet article