Des nouvelles à propos de "Crimson Wood"

Publié le par Maude Elyther

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui, je prends le temps de vous écrire un petit billet. Comme vous le savez certainement, mon dernier projet d’écriture en date est un roman nommé pour le moment "Crimson Wood", je vous en avais partagé quelques extraits (il y a un moment déjà, je sais). Certain.e.s ont vu le week-end dernier dans ma story Insta que je l’avais terminé ! Eh oui, ce texte que j’ai entamé fin 2018, avec deux longues pauses entre temps est arrivé à son terme. Bien sûr, il me reste encore pas mal de travail à effectuer dessus : des relectures, un passage entre les mains soigneuses de quelques bêta-lectrices, l’écriture des documents annexes (synopsis, résumé, fiche de présentation…), le listing de maisons d’édition avant de pouvoir le soumettre et le faire tenter sa chance !

Des nouvelles à propos de "Crimson Wood"

Comme vous êtes plusieurs à vous intéresser à ce projet depuis que j’en parle, j’ai décidé de vous livrer quelques infos. Si "Crimson Wood" demeure encore son titre provisoire, c’est que je n’ai pas encore trouvé la perle pour le définitif ! Si vous me suivez, vous savez que j’aime les titres poétiques empreints d’images visuelles (Chambre Nymphale, Le Jardin des Naïas, Ci-gît la mer… pour n’en citer que quelques-uns), aussi je ne peux me contenter de "Crimson Wood" (certains auront capté mon clin d’œil au film d’un réalisateur que j’adore). Pourtant, autour de ces deux mots, une ambiance mystérieuse, mystique même, n’est pas sans rappeler le réel bois écarlate dans ce roman, un bois qui pose nombre de questions… Ne m’en voulez pas, mais je ne peux pas encore vous en proposer un synopsis comme j’aime le faire : j’ai bien une version, seulement bancale et qui veut tout et rien dire.

Alors, concrètement, de quoi ça parle ?

Il y a ce bois écarlate (qui, pour certains, est plus que cela : une forêt) qui ceint une ville que j’ai inventée et qui garde en son sein un folklore local. Pour autant, ses légendes ne se trouvent pas facilement, au point qu’un auteur baroudeur revenu en ville pour écrire un nouveau livre va se heurter à un mur invisible. La première fois, il est venu pour écrire à propos d’un psychopathe, un tueur d’enfants ; aujourd’hui, il est retour pour enquêter sur "l’animal doté de la parole" qu’affirme avoir vu la mère éplorée. Et que signifie la découverte du cadavre du psychopathe dans le bois ? Justice personnelle ou autre chose ?

Présenté comme tel, le roman pourrait s’apparenter à un thriller or il n’en est rien. Outre la Nature, l’identité et le genre (que j’interroge toujours dans mes textes), ce texte se révèlera une passerelle définitive entre, d’un côté, mes écrits orientés fantastique (au sens classique du terme) et, de l’autre, mes prochains projets qui se dessinent depuis un moment (avec quelques essais sous formes de nouvelles ou même carrément de roman avec Le Jardin des Naïas). Je ne vous en dis pas plus pour ne pas trop m’avancer dans le déroulement/dénouement de "Crimson Wood" (la réponse se trouve cependant sous vos yeux ^^).

Je voulais que ce roman soit un one shot, une pièce clef dans mes écrits, qui permettrait de passer d’une phase à une autre… Seulement, j’ai des idées pour un second tome (hum…), ainsi qu’une pour un spin-off (un young adult sans doute horrifique) dérivé d’une nouvelle que j’ai écrit dans cet univers. Ensuite, ce roman ne va pas, pour moi, sans ma trilogie Ci-gît la mer (vous sachez, ces trois gros bébés qui n’ont toujours pas trouvé d’éditeurs et qui ronflent bruyamment dans mon disque externe ?). Aussi, au lieu de me lancer tout droit dans l’écriture d’un nouveau projet, je reprendrai (après l’envoi de "Crimson Wood" en maisons d’édition) la relecture de ces trois opus (avec, je le crains, des modifications plutôt importantes en ce qui concerne le dernier…).

Au final, mes deux principaux objectifs de cette année sont en train de se réaliser parallèlement : j’ai gambadé furieusement sur mon clavier pour terminer durant les week-ends "Crimson Wood", et il me reste une semaine d’examens avant d’embrayer ma formation sur un stage. Au début de ma formation, je n’avais pourtant pas repris l’écriture, il aura fallu cette drôle de période et donc que je suive mes cours en mode télétravail pour pourvoir gérer les deux en même temps. Et je suis plutôt contente de moi d’avoir mené les deux de front !

Des nouvelles à propos de "Crimson Wood"
Des nouvelles à propos de "Crimson Wood"

Le bémol dans tout ça, c’est que j’ai mis mes lectures de côté pendant ce temps-là ! Mais je reviendrai très vite pour vous parler du roman que j’ai terminé hier soir, un texte qui m’a éblouie, bouleversée, fait rêver, voyager bien loin… : Mermere de Hugo Verlomme, dans une nouvelle édition chez ActuSF. Côté roman, je suis heureuse d’avoir réceptionné cette semaine la nouvelle parution des Éditions Projets Sillex : Rocaille de Pauline Sidre (avec qui j’ai la chance de partager le sommaire de l’anthologie Bal Masqué aux Éditions du Chat Noir), une fantasy baroque qui me fait éminemment de l’œil depuis que j’ai découvert ce projet !

J’espère que ce billet vous aura plu. N’hésitez pas à me donner de vos nouvelles et à me partager vos lectures actuelles, vos coups de cœur… !

Je vous dis à bientôt pour ma chronique à propos de Mermere,

Maude

Publié dans billet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Elo 02/06/2020 19:56

IL A L'AIR TROP BIEN CE ROMAN RHOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

Maude Elyther 03/06/2020 09:00

Merciii toi !! ❤ ❤ ❤ Je sais bien qu'il t'intéresse celui-ci et ça fait plaisir ! ;)

Florence 01/06/2020 18:44

J'ai tellement hâte de lire ça ! Ca a l'air super, et ta plume nous manque ! :D

Maude Elyther 02/06/2020 10:31

Coucou toi :) Merci pour ton commentaire et ta curiosité ! Oh c'est gentil ça, ça me touche ❤ Je posterai sans doute un autre ou d'autres extrait.s de "Crimson Wood" durant mes relectures sur ce projet ;)